Anne

Lecture : 1 Samuel 1.1-19

Anne, son nom signifie grâce :

On peut dire d’elle, que c’était une femme aimée, mais elle était malheureuse à cause de sa stérilité. La Bible nous dit qu’elle se mortifiait, elle était blessée, outragée, vexée et offensée par sa rivale, Peninna. Anne avait une vie pleine de questions, beaucoup de questions ! Une vie sans réponse, sans une seule réponse ! Elle ne pouvait se satisfaire de sa situation, et c’est son insatisfaction qui l’a conduite aux pieds de Dieu.

Il n’y a que l’insatisfaction qui nous pousse à désirer plus, à désirer mieux.

Anne, si son nom signifie grâce, à cause de sa stérilité, elle était en disgrâce. On aurait pu l’entendre chanter à l’instar d’un de nos chanteurs : « Ne m’appeler plus jamais Grâce, la grâce, elle m’a laissée tomber… »

Anne, c’est celle qui face aux provocations de Peninna qui voulait la pousser à s’irriter contre Dieu, choisit de rechercher la consolation auprès de son Seigneur.

     ==> Quelle est notre réaction face aux provocations ?

Anne, c’est celle qui choisit de retenir la deuxième parole d’Eli qui était une parole de consolation et d’espoir plutôt que la première qui était une parole accusatrice, une parole de destruction pour son âme meurtrie.

     ==> Attachons-nous plus d’importance aux paroles blessantes ou à celles qui peuvent nous apporter réconfort et consolation ?

Anne, c’est l’histoire d’une femme pour qui pendant de nombreuses années, le ciel a été fermé. Sa prière semblait se heurter à un ciel d’airain.

     ==> Ayons comme elle la même persévérance dans nos prières. Prions jusqu’à ce que le ciel s’ouvre.

C’est l’histoire d’une femme qui ne pouvait pas partager son chagrin et sa prière avec celui qui aurait dû être son meilleur soutien (Elkana), c’est pourquoi elle s’est retrouvée seule devant l’autel.

     ==> Soyons en tout temps un soutien pour notre conjoint et son fidèle compagnon de prière.

C’est l’histoire d’une femme qui ne s’est pas trompé de combat, qui a discerné que son adversaire n’était pas terrestre (Peninna), mais que c’était un combat qui se livrait dans les lieux célestes.

     ==>  Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste. Ephésiens 6.12

C’est aussi l’histoire d’une femme dont le visage a rayonné quand le ciel s’est ouvert pour elle et qu’elle a pardonné à Eli pour ses paroles offenssantes.

     ==> Ne te laisse pas vaincre par le mal. Au contraire, sois vainqueur du mal par le bien. Romains 12.21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Flag Counter