Zacharie

Zacharie

Dieu se souvient

Lecture : Luc 1.5-25

5 Du temps d’Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d’Abia ; sa femme était d’entre les filles d’Aaron, et s’appelait Élisabeth.

6 Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur.

7 Ils n’avaient point d’enfants, parce qu’Élisabeth était stérile ; et ils étaient l’un et l’autre avancés en âge.

11 Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie, et se tint debout à droite de l’autel des parfums.

12 Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s’empara de lui.

13 Mais l’ange lui dit : Ne crains point, Zacharie ; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.

18 Zacharie dit à l’ange : A quoi reconnaîtrai-je cela ? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.

24 Quelque temps après, Élisabeth, sa femme, devint enceinte. Elle se cacha pendant cinq mois, disant :

25 C’est la grâce que le Seigneur m’a faite, quand il a jeté les yeux sur moi pour ôter mon opprobre parmi les hommes.

Dieu se souvient de son alliance

Que nous dit la Bible au sujet de Zacharie ? D’abord, son nom signifie : Dieu se souvient. Il était sacrificateur, avancé en âge et sa femme et lui étaient justes devant Dieu, observant tous ses commandements de façon irréprochable. Il y avait pourtant une ombre au tableau, ils n’avaient pas d’enfant car Elizabeth était stérile. Au verset 25, nous voyons de quelle façon elle portait le poids de cette souffrance. 

Voilà qu’aujourd’hui, Dieu se souvient, il se souvient de Zacharie et de sa prière pour avoir un enfant. Pendant des années, Cet homme et sa femme avaient prié pour avoir un enfant, mais rien ne s’était passé. Dieu ne se souvenait plus d’eux, sauf aujourd’hui ! Mais aujourd’hui, ce serait véritablement un miracle si Elizabeth tombait enceinte. 

Dieu n’est-il pas le Dieu des miracles, celui qui intervient quand tous les horizons sont bouchés ? A cet instant, Zacharie réalisa que Si l’ange venait de lui dire que sa prière avait été exaucée, il venait en même temps de lui annoncer une impossibilité.

18 Zacharie dit à l’ange : A quoi reconnaîtrai-je cela ? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.

  Zacharie savait que rien n’est impossible à ce Dieu qu’il servait avec fidélité depuis tant d’années. Il avait en tête toutes les interventions miraculeuses dans l’histoire d’Israël, Oui, il « savait » mais il ne connaissait pas ce Dieu des miracles et il allait le découvrir.  Sa question à l’ange ressemble beaucoup à celle de Marie,

Luc 1.34 Marie dit à l’ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ?

Je crois que tout était dans la disposition du cœur de l’un et de l’autre. Zacharie croyait que le temps était passé alors que Marie elle croyait que le temps des miracles allait commencer.  

– Croyons-nous que nous avons déjà trop prié, que le temps des miracles est passé pour nous ? 

Zacharie n’a fait qu’énoncer des évidences (comme nous des fois), mais pour lui s’était des « évidences barrière ».  Aujourd’hui, faisons tomber ces évidences barrière, ces raisonnements d’incrédulité. 

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu è je crois et je verrai la gloire de Dieu. 
Henry Bouchaut

Une réflexion sur “Zacharie

  • août 7, 2022 à 4:21
    Permalien

    Très parlant ! En ce qui me concerne, ça tient pour ainsi dire du Rhéma.

    « Oui, il « savait » mais il ne connaissait pas ce Dieu des miracles » Autopsie juste de notre propre génération christianisée.

    #Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Flag Counter