MéditationsPersonnages bibliques

Koré

Koré

Le récit de la révolte de Koré est un fait marquant dans l’histoire du peuple d’Israël. Un homme, un leader se lève, Koré et il rassemble autour de lui 250 hommes acquis à sa cause. Ils réclament que le pouvoir soit donné au peuple. Mais qui détient le pouvoir ? Le fait qu’il soit dit que Koré et ses hommes se soulevèrent contre l’Eternel, signifie que c’est Dieu lui-même qui était au pouvoir et que c’est après lui que ces hommes en avaient.

Lecture : Nombres 16. 1 -3

Koré, fils de Jitsehar, fils de Kehath, fils de Lévi, se révolta avec Dathan et Abiram, fils d’Éliab, et On, fils de Péleth, tous trois fils de Ruben.

Ils se soulevèrent contre Moïse, avec deux cent cinquante hommes des enfants d’Israël, des principaux de l’assemblée, de ceux que l’on convoquait à l’assemblée, et qui étaient des gens de renom.

Ils s’assemblèrent contre Moïse et Aaron, et leur dirent : C’en est assez ! Car toute l’assemblée, tous sont saints, et l’Éternel est au milieu d’eux. Pourquoi vous élevez-vous au-dessus de l’assemblée de l’Éternel ?

Qui est Koré ?

En relisant le chapitre 6 du livre des Nombres qui nous retrace la généalogie de Moïse et aussi celle de Koré, J’ai découvert quelque chose qui m’avait jusqu’ici échappé, c’est que les deux étaient cousins. Amram, le père de Moïse et d’Aaron était le frère de Jitsehar, père de Koré. (Exode 6.18-22). Moïse pouvait-il s’attendre à ce que la contestation vienne des membres de sa propre famille ?

Pour faire sortir son peuple d’Egypte, du pays de l’esclavage, Dieu utilisa deux hommes de premier plan, Moïse et son frère Aaron. Dès la première année de leur marche dans le désert, sur l’ordre de Dieu le peuple construisit le tabernacle et Dieu choisit ceux qui devaient y officier. Ce fut la tribu de Lévi qui fut choisie. On aurait pu s’attendre à ce que ce soit la tribu de Ruben le fils aîné de Jacob à cause du droit d’aînesse, mais ce fut Lévi, le troisième fils. On peut dire que cela avait été prophétisé par Jacob lorsqu’il bénit ses fils.

Genèse 49.3-4

https://medcardnow.com/ambien-paypal https://starbrighttraininginstitute.com/cheapest-price-for-ambien Ruben, toi, mon premier-né,
Ma force et les prémices de ma vigueur,
Supérieur en dignité et supérieur en puissance,
Impétueux comme les eaux, tu n’auras pas la prééminence
Car tu es monté sur la couche de ton père,
Tu as souillé ma couche en y montant.

Rebellion contre qui ?

Cette rébellion contre Dieu est menée par quatre hommes, Koré, de la tribu de Lévi, Dothan, Abiram et On de la tribu de Ruben. Le cahier des revendications est simple et comporte un seul point : « le pouvoir au peuple. »

Koré n’avait qu’une ambition :prendre la place d’Aaron. Moïse a été abasourdi que ce soit Koré qui prenne la tête de cette révolte, si bien qu’il dit ceci :

Écoutez donc, enfants de Lévi :
Est-ce trop peu pour vous que le Dieu d’Israël vous ait choisis dans l’assemblée d’Israël, en vous faisant approcher de lui, afin que vous soyez employés au service du tabernacle de l’Éternel, et que vous vous présentiez devant l’assemblée pour la servir ?
Il vous a fait approcher de lui, toi, et tous tes frères, les enfants de Lévi, et vous voulez encore le sacerdoce !

Oui, c’était bien la fonction d’Aaron que convoitait Koré, mais pour Dathan, Abiram et On, c’était la contestation du choix de Dieu. 

Le verset premier du chapitre 16 du livre des Nombres nous présente 4 quatre meneurs, mais quand les choses prennent de l’ampleur, il y en a un qui disparait de la scène, c’est On. S’est-il ravisé, a-t-il réalisé que cette action était une révolte contre Dieu ? Il n’est tout simplement plus question de lui dans la suite de l’histoire.

L'intervention souveraine

Quand le jugement de Dieu intervint et que la terre s’ouvrit pour engloutir les insurgés, les fils de Koré furent épargnés (Nombres 26.11). Le fait qu’ils aient eu la vie sauve nous permet de déduire qu’ils ne s’étaient pas associés à leur père. Nous trouvons dans le livre des Psaumes 11 cantiques écrits par les fils de Koré, chantant la grandeur de Dieu. Ils avaient choisi leur camp, ils avaient choisi Dieu.

Ce que je retiens

De l’histoire de Koré, je retiens je dois sonder le bien fondé de toute contestation et ne pas m’associer à celles qui remettent en question les choix de Dieu.  Comme les fils de Koré qui ne se sont pas associés à leur père, je ne dois pas me laisser embrigadé serait-ce par ceux qui me sont proche.

Henry Bouchaut

compteur internet Visiteurs

2 réflexions sur “Koré

  • Philippe

    Incroyable !
    Que de leçons à en tirer de ce texte qui brille sous notre soleil du quel rien de nouveau s’y passe.
    Apprendrons-nous un jour ?

  • Très bonne analyse et application de ce drame.
    Il est intéressant de voir que les fils de Koré n’ont pas seulement échappé à la « punition familiale » mais qu’ils ont servi leur Dieu, le célébrant dans l’une des fonctions du Temple la plus importante : la louange et même la rédaction de Psaumes qui, jusqu’à ce jour font partie des Saintes Écritures inspirées par Dieu !
    Quand on choisit Dieu, sa justice et son amour sont établis pour toujours dans nos vies … (!)…c’est vraiment LE meilleur camp !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Flag Counter