Nathan le prophète

Nathan le prophète

Une mission délicate

Lecture : 2 Samuel 12.1-25

 L’Eternel envoya Nathan chez David. Le prophète alla donc le trouver et lui dit :Dans une ville vivaient deux hommes, l’un riche et l’autre pauvre. 

2 Le riche possédait beaucoup de moutons et de bœufs. 

3 Le pauvre n’avait qu’une petite brebis qu’il avait achetée et qu’il élevait ; elle grandissait chez lui auprès de ses enfants, elle mangeait de son pain, buvait à son bol et couchait dans ses bras ; elle était pour lui comme une fille. 

4 Un jour, un voyageur arriva chez l’homme riche, mais celui-ci ne voulut pas
prendre une bête de ses troupeaux de moutons ou de bœufs pour préparer un repas au voyageur de passage. Alors il alla prendre la brebis du pauvre et la fit
apprêter pour son hôte. 

5 David entra dans une violente colère contre cet homme. Il dit à Nathan : Aussi vrai que l’Eternel est vivant, l’homme qui a fait cela mérite la mort ! 

6 Il restituera quatre fois la valeur de la brebis pour avoir commis un tel acte et
pour avoir agi sans pitié. 

7 Alors Nathan dit à David : Cet homme-là, c’est toi ! Voici ce que déclare l’Eternel, le Dieu d’Israël : « Je t’ai conféré l’onction pour t’établir roi d’Israël et je t’ai délivré de Saül. 

8 Je t’ai livré la maison de ton seigneur Saül, j’ai mis les femmes de ton seigneur dans tes bras et je t’ai établi chef sur Israël et sur Juda ; et si cela était trop peu, j’étais prêt à y ajouter encore d’autres dons. 

9 Alors pourquoi as-tu méprisé ma parole en faisant ce que je
considère comme mal ? Tu as assassiné par l’épée Urie le Hittite. Tu as
pris sa femme pour en faire la tienne, et lui-même tu l’as fait mourir par
l’épée des Ammonites. 

10 Maintenant, la violence ne quittera plus jamais ta famille parce que tu m’as méprisé et que tu as pris la femme d’Urie le Hittite pour en faire ta femme. » 

11 Voici ce que déclare l’Eternel : « Je vais faire venir le malheur contre
toi, du sein même de ta famille, je prendrai sous tes yeux tes propres femmes
pour les donner à un autre, qui s’unira à elles au grand jour. 

12 Toi, tu as agi en cachette ; mais moi j’exécuterai cela sous les yeux de tout
Israël, au grand jour. » 

13 David dit à Nathan : J’ai péché contre l’Eternel ! Nathan lui répondit : Eh bien, l’Eternel a passé sur ton péché. Tu ne mourras pas. 

14 Toutefois, comme par cette affaire tu as
fourni aux ennemis de l’Eternel une
occasion de le mépriser, le fils qui t’est né mourra. 15 Nathan retourna chez
lui.

…..

24 David
consola Bath-Shéba sa femme, il alla vers elle et s’unit à elle. Elle eut de
nouveau un fils qu’elle appela Salomon (le Pacifique).
L’Eternel l’aima 25 et envoya le prophète Nathan adresser une parole de sa
part à David. Aussi celui-ci appela l’enfant Yedidya (Bien-aimé de l’Eternel),
à cause de l’Eternel.

La racine hébraïque du prénom Nathann, natha, signifie « don » ou « cadeau ». Le prénom Nathan est issu de l’hébreu Nathana’el qui signifie « Dieu a donné.

Nathan se présente devant le roi David pour dénoncer son péché et lui annoncer le verdict de Dieu. C’est le premier passage qui nous parle de ce prophète qui, s’il est pour nous un inconnu à ce jour, devait être connu en Israël et avait ses entrées auprès du roi. Nathan était donc premièrement connu de Dieu et habitué à sa voix, si bien que quand il a reçu cette mission, il n’a pas hésité, il y est allé. Deuxièmement, Il était connu du roi et de son entourage. Quand il s’est présenté au palais et qu’il a demandé audience, il n’y a pas eu d’obstacle. Il était connu comme étant un homme de Dieu.


Si Dieu nous connait dans le secret de notre communion avec lui, les hommes nous connaissent par ce que nous reflétons, par ce que nous dégageons, par nos actes et nos paroles.

– Comment suis-je connu de Dieu?

– Comment suis-je connu de mon entourage?

Le prophète ne vient pas voir le roi par ce qu’il y a une rumeur dans la ville, mais par ce qu’il a reçu une révélation de Dieu concernant un secret royal. Il sait qu’en obéissant à Dieu et en révélant son péché à David, il risquait gros. Il y allait de sa vie. Au prix donc de sa vie, Nathan décide d’obéir à Dieu. Et Dieu
lui fait prendre un chemin diplomatique pour arriver à ses fins. Il raconte une
histoire à David, une histoire qui semble tirée d’un fait réel.


L’indignation de David à l’écoute de ce recit révèle sa justice.Il a commis l’adultère, il a commandité un assassinat, mais il reste en lui quelque chose de bon.Quand Nathan lui dit que cet homme qui mérite la mort n’est autre que lui-même, pas besoin de lui détailler son péché. Le Saint-Esprit a fait son oeuvre dans son for intérieur, il a été convaincu de péché, de justice et de jugement.

David connait son Dieu, il se dit qu’en s’humiliant
devant lui et aussi publiquement, peut-être que cet enfant vivra, peut-être que
Dieu n’ira pas jusqu’au bout de la sentence. Mais à la mort de l’enfant, il n’a
aucune rancune envers son Dieu. Il avait dit à Nathan que cet homme méritait la mort, la mort a donc frappé !

Plus tard, la naissance d’un autre fils lui aportera la consolation et il l’appelera d’un nom de paix. Il avait retrouvé la paix en son coeur, il avait retrouvé la paix avec son Dieu et Nathan était là pour lui apporter une parole de consolation, pour lui parler de l’amour de Dieu.i

Comme Nathan, Dieu veut se servir de toi et de moi, aujourd’hui peut-être pour confronter, mais demain pour consoler.

Henry Bouchaut

2 réflexions sur “Nathan le prophète

  • juillet 11, 2022 à 8:16
    Permalien

    Excellent !!!

    Cultive ton lieu secret avec Dieu et il fera de toi son secrétaire auprès des préfets de ce monde.

    Puissante réflexion sur notre identité plongeant ses racines dans notre intimité en Christ.

    Merci pour cet appel des plus essentiels !

  • juillet 16, 2022 à 5:01
    Permalien

    Merci pour le partage cette article. De cette histoire ce que j’aime le plus c’est la prière de David au psaume 51.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Flag Counter