Enosh

Enosh

Enosh, c’est un nom porté par plusieurs personnages dans la Bible et des fois l’orthographe peut être différent.

Une recherche de Dieu

Lectures :

Genèse 4.25-26
25 Adam s’unit encore à sa femme et elle mit au monde un fils qu’elle nomma Seth car, dit-elle, Dieu m’a suscité une autre descendance pour remplacer Abel que Caïn a tué. 26 Seth aussi eut un fils qu’il appela Enosh. C’est à cette époque-là qu’on a commencé à prier l’Eternel.

Genèse 5.21-24
21 Quand Hénok fut âgé de 65 ans, il eut pour fils Mathusalem. 22 Après cela, Hénok mena sa vie sous le regard de Dieu durant 300 ans et il eut d’autres enfants. 23 La durée totale de sa vie fut de 365 ans. 24 Hénok vécut en communion avec Dieu puis il disparut, car Dieu le prit.

Il semble qu’avant « notre premier Enosh », les hommes vivaient sans se soucier de Dieu. Que s’est-il passé pour en arriver là ? Voyons rapidement trois évènements qui ont précédé la naissance d’Enosh.

Chassés du jardin

Première déchirure
Adam et Eve, créés par Dieu avaient été placés par lui dans le jardin d’Eden, mais à cause de leur désobéissance, de leur péché, ils en avaient été chassés et avaient dû quitter ce lieu de délices pour la terre d’errance. Ce fut là leur première souffrance, car du coup ils étaient aussi privés de la présence de Dieu et de la communion avec lui.

Perte d'un premier fils

On peut penser que même chassés du jardin, ils discutaient avec leurs deux fils Caïn et Abel de la grandeur de Dieu ; car si un jour, ces deux hommes ont décidé de faire une offrande à Dieu, c’est qu’ils en avaient entendu parler. Mais voilà qu’une deuxième souffrance se présente, Caïn tue son frère.

Deuxième déchirure

Perte d'un deuxème fils

Troisième déchirure
Ce fut le bannissement de Caïn. A son tour, lui, il était chassé du cercle familial.

J’imagine les questions que je me serais posées et que j’aurais posées à Dieu  si j’avais été à la place d’Adam ou d’Eve.

  • – Pourquoi as-tu permis … ? 
  • – Alors qu’ils recherchaient ta communion, pourquoi … ?

Des « pourquoi », ils s’en sont posés beaucoup! Cette tragédie allait-il les rapprocher de Dieu ou les en éloigner un peu plus ? 

Comment réagissons-nous lorsque l’épreuve frappe à notre porte ?Ces épreuves nous éloignent-elles de Dieu, le désigne-t-elles comme le seul responsable, ou nous amènenet-elles aux pieds du Seigneur?

Privés de la présence de Dieu, privés du jardin, privés de deux fils, l’un mort, l’autre exilé !
Je crois que malgré ces épreuves, ces souffrances, Dieu le grand absent a toujours été aussi le grand présent dans la vie d’Adam, d’Eve et de leur fils Seth. Ils ont continué à donner une place à Dieu, peut-être pas la toute première, mais une place qui allait grandir et s’épanouir, éclore dans toute sa beauté dans la vie d’Enosh. « C’est à cette époque-là qu’on a commencé à prier l’Eternel.!

Quatre générations plus tard, il y a un garçon qui nait et comme son ancêtre, on l’appelle aussi  Hénok. « Après cela, Hénok mena sa vie sous le regard de Dieu durant 300 ans … » Hénok, cet arrière- petit-fils d’Enosh marchait avec Dieu, ce qui exprime une relation privilégiée avec Lui.
Malgré tout ce que nous avons pu traverser de négatif dans notre vie, malgré toutes les fois que nous avons cru que Dieu nous avait abandonnés, continuons à transmettre cet héritage, la magnificence et l’amour de Dieu à nos enfants.

Proverbe 22.6 « Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas. »
Henry Bouchaut

3 réflexions sur “Enosh

  • septembre 4, 2022 à 20:26
    Permalien

    Bonjour ou bonsoir
    Merci enseignement très instructif
    Malgré les souffrances de la vie la transmission de qui est Dieu se fait

  • septembre 4, 2022 à 16:11
    Permalien

    En effet tout est question d’une communion, proximité qui doit être entretenue, suivie et permanente si on ne veut pas « tout perdre »… ce texte me rappelle à quel point aucune « offrande à Dieu » ne peut remplacer ni compenser « l’absence de Dieu » dans nos vies, même pas le plus grand sacrifice humain ! Le sacrifice de Jésus est le seul lien possible pour maintenir notre proximité avec Le Père !

  • septembre 4, 2022 à 11:21
    Permalien

    Impressionnant de constater à quel point le fil rouge des 1ères pages dès la création, est la relation, le partenariat, l’alliance, en bref, notre communion avec Dieu.

    – Le 1er couple est éjecté à cause d’une communion non respectée avec Dieu.
    – La communion d’Abel avec Dieu fait
    l’objet d’une convoitise assassine.
    – Caïn, de par la mauvaise façon d’avoir une communion avec Dieu, perd le lien avec son frère et l’abri du nid parental.
    – Seth engendre un fils, Enosh, qui marche avec Dieu et marque le début de l’ère de la prière, moyen d’être en communion avec notre Dieu !

    Le JE SUIS qui nous appelle à ÊTRE avant de FAIRE, rayonne dans toute sa splendeur dès les 1ères heures !

    Wow merci pour ce personnage dominical qui nous rappelle et nous ramène à l’essentiel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Flag Counter